ven.

25

mai

2012

MonPatelin.fr : une startup à la campagne

Vous souvenez-vous de ma tentative d'inauguration d'une nouvelle rubrique "Web et nature" sur ce blog il y quelques temps ? Et bien j'ai été submergée de boulot ces derniers temps et n'ai pas trop pris le temps de bloguer (sur mon propre blog du moins, car pour le blog des clients je n'ai pas chômé par contre ;-), mais non, je n'ai pas abandonné cette idée de présenter des chouettes projets web qui naissent à la campagne, car c'est un sujet qui me tient à coeur, surtout peut-être depuis que je me suis installée au centre de Bruxelles et que j'ai vendu mon cheval (aaaaaah ce mot arrache un cri de douleur à mon coeur)...Mais ça c'est une autre histoire (que je vous raconterai peut-être un jour si vous êtes sages...).

 

Bon, mais revenons à nos moutons - ou à nos vaches ? - la startup dont je veux vous parler aujourd'hui c'est celle-là :

 

Logo MonPatelin

 

 

Une petite startup savoyarde qui pourrait bien concurrencer Leboncoin.fr

Derrière un titre explosif, une idée toute simple née dans l'esprit de Jean-Jacques Germain, un développeur montagnard et amoureux des grands espaces : offrir une plateforme de petites annonces gratuites entre voisins pour favoriser l'échange entre les habitants, les associations et les entreprises d'un même secteur géographique.

 

En plus de cette ambition altruiste notable, je dois dire que le design de la plateforme est moderne, la prise en main aisée, le résultat visuellement agréable. 

 

Un business model compatible avec les voyages et le grand air

Bon, mais mon but ici n'est pas de vous décrire toutes les fonctions proposées sur MonPatelin.fr. Vous irez voir directement et vous verrez que c'est tout simple, pas d'inscription pénible, pas de questions compliquées à résoudre, mais du visuel, de l'intuitif, de l'efficace comme j'aime. 

 

Non, c'est plutôt de l'extraordinaire liberté que l'entreprise a donné à son fondateur dont je veux vous parler aujourd'hui. La liberté de partir s'installer où bon lui semble (actuellement Jean-Jacques coule des jours heureux en Thaïlande, tout en continuant de travailler sur son site), et de dire bye bye à ses anciens employeurs (un plaisir inouï que je déguste moi-même depuis bientôt un an en tant que community manager freelance et que je n'abandonnerai pour rien au monde maintenant, vous vous en doutez...).

 

MonPatelin.fr est en ligne depuis 2006 déjà, mais même s'il est resté assez discret jusque là, un bon référencement aidant, il compte aujourd'hui plus de 60.000 visites uniques par mois et 12.724 annonces à ce jour, avec une annonce mise en ligne toutes les 1 à 2 heures en moyenne. Une performance très honnête pour une startup unipersonnelle, et qui permet en tout état de cause à son jeune créateur d'avoir la vie dont il rêve, grâce notamment aux revenus engendrés par les petites publicités présentes ou aux quelques fonctionnalités payantes proposées sur le site (ex : faire remonter son annonce ou la faire clignoter pour plus de visibilité pour la modique somme de 1,80 €).

 

D'ailleurs, à l'heure où je vous parle, Jean-Jacques est certainement en maillot de bain sur la plage, en train de faire griller des poissons ou de regarder le coucher de soleil sur la mer...

 

Sun Thailand
Photo by @ErAn Croitoru , Pinterest

 

Bref : entreprendre dans le web, c'est le bon plan si vous aimez vivre à la campagne, les voyages, ou simplement rester bronzé, détendu et maître de vos déplacements et de votre vie ! ;-)

 

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Jean-Jacques (vendredi, 25 mai 2012 12:47)

    Merci Amélie, pour cet excellent article sur MonPatelin. P.s : Tu as touché en plein dans le mille!!! Tout juste rentré de la plage après une session running et barbotage. Le couché de soleil et le Red Snapper grillé, c'est pour dans une heure ;) En attendant, surtout, ne pas oublier de taffer !!! Bises tropicales, JJ

  • #2

    Tony (vendredi, 25 mai 2012 20:57)

    C'est vrai que travailler dans le web permet de gagner des sous de manière automatique en faisant "presque" rien. Mais il ne faut pas cacher que c'est souvent le résultat de centaines ou milliers d'heures de travail. :)
    Bravo en tout cas pour cette réussite.