mar.

28

janv.

2014

L'extraordinaire histoire d'un community manager qui se remit à lire (des livres)

Voilà bientôt deux ans - oui deux ans, que je n'ai pas réussi à finir un roman. La faute à mon métier sans doute….être toute la journée sur internet, à lire divers trucs à droite à gauche jusqu'à la dernière heure du jour, cela use l'envie du papier…pour le plus grand malheur des dizaines de livres de ma bibliothèque que j'ai pourtant tant aimé acheter, lire et relire il fut un temps. Mais là, les fiers messieurs ont été forcés au chômage technique, il faut bien le reconnaître. Merci le web, merci l'iPad, merci Candy Crush et toutes ces vilaines petites addictions des temps modernes.

 

Ceci dit, ça y est, le goût de la lecture est revenu ! Et avec lui celui d'écrire…je viens d'ailleurs de poser tout le scénario d'un deuxième roman (il ne manque plus qu'à corriger…et ça, ça va être le travail le plus long et le plus pénible...). Bref. C'est à deux nouveaux livres que je dois cette savoureuse renaissance :

C'est en feuilletant les premières pages de "L'extraordinaire voyage du Fakir qui était coincé dans une armoire Ikea" de Romain Puértolas que le plaisir est d'abord revenu…je n'ai pas encore terminé le livre, mais cela ne saurait tarder (surtout avec le temps qu'il fait en Béarn en ce moment !…). La couverture cache bien son jeu : hideuse à mon goût, celle-ci renferme pourtant des lignes à grande vitesse, pleines d'humour et dégommantes sur tous les plans. Impossible de poser le livre sans une pointe de frustration. C'est comme un bon saucisson (ou du chocolat, ou ce que vous voudrez) : dur dur de poser le couteau tant qu'il y en a encore !…

 

Puis ce week-end, c'est une autre "extraordinaire histoire" qui m'a tenue en haleine : un livre vendu comme étant destiné aux adolescents, mais absolument trépidant et agrémenté de tout un tas de jolis dessins au crayon à papier au fil des pages : "Bettina ou l'histoire extraordinaire d'une précieuse petite robe". L'auteure, de son pseudo "L'impératrice Plum", que j'ai eu la chance de rencontrer à Paris vendredi dernier, a travaillé dans les plus grandes maisons de Haute Couture Parisiennes et s'est mise à écrire après s'être rendue compte que ce milieu ne lui plaisait pas (tiens ? ça me rappelle quelque chose…), mais elle a bien fait, car ses livres sont des merveilles de douceur et de sensibilité, et c'est avec un grand naturel qu'elle nous entraine à travers cet univers qu'elle connait sur le bout des doigts. C'est un bonheur d'entrer avec elle dans les coulisses de la mode…le long de l'avenue Montaigne à Paris, dans le backstage des défilés, dans les cocktails guindés de la capitale et du monde… À travers les yeux d'une petite robe née dans l'imagination d'un grand couturier, l'auteure nous guide pas à pas à travers le long processus de création d'un vêtement de Haute Couture avec humour et légèreté, sans oublier quelques critiques discrètes non dénuées d'un certain charme...

 

Alors je le dis : ces deux romans méritent à être connus, parce qu'ils se dévorent sans faim et que grâce à ces deux extraordinaires récits, j'ai à nouveau tout un tas de chouettes romans qui m'attendent sur ma table de chevet ! :-)

 

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    F. Neveu (mercredi, 29 janvier 2014 11:16)

    Merci pour ce texte simple et limpide.
    A bientôt de vous trouver à votre tour ! :-)
    FrseN

  • #2

    Cyann (jeudi, 13 février 2014 18:19)

    C'est fou! Une amie en visite à Londres m'a offert "L'extraordinaire voyage…" ce week-end! Ça me rassure, la couverture me faisait flipper!

  • #3

    Amélie Broutin (jeudi, 13 février 2014 18:33)

    Hahaha ! Moi aussi la couverture m'a fait flipper, mais le contenu est succulent !