ven.

29

juil.

2016

Les points communs entre Pokemon GO et le terrorisme

Bon voilà, je n’ai pas pu m’en empêcher : j’ai téléchargé l’application Pokemon GO sur mon téléphone et depuis hier soir je parcours la petite ville d’Italie dans laquelle je passe l’été, à la recherche des Pokemon et j’avoue que j’aime assez… Découvrir les moindres recoins de la ville à vélo, mon téléphone à la main, c’est amusant…Une vraie chasse aux trésors. Avant je faisais ça pour le street-art. Maintenant pour les Pokemon. Il faut vivre avec son temps n’est-ce pas. Bref.

 

Ce sont les points de comparaison avec le 2ème sujet qui m’intéresse : le terrorisme islamiste. En y réfléchissant bien, les deux phénomènes ont d’intéressants points communs :

  1. Pic de popularité en Juillet 2016 : lancement de Pokemon GO début Juillet en France après avoir rencontré le succès en Australie et aux Etats-unis. Attentats de Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray en Juillet pour le terrorisme (sans compter l’Allemagne, l’Irak, l’Afghanistan. Quand on est con…) Bref.
  2. Ils sont cachés tout autour du monde...
  3. Il faut les dénicher, et les attraper avec des balles…
  4. C’est très culturel… Quand le jeu Pokemon GO vous entraine à la découverte des points culturels de votre zone géographique, les terroristes eux s’attaquent à notre culture tout court. Nos religions, nos valeurs, notre liberté, nos lumières, tout ça.
  5. Ce sont des affrontements. Pacifistes chez le petit jeu manga, un peu moins chez les autres.
  6. C’est pour les gamins attardés. Cible des candidats/joueurs potentiels : 18-36 ans à la louche.
  7. Deux phénomènes qui flirtent avec fascination, addiction, endoctrinement...
  8. L’envahissement d’un territoire par un peuple : celui des Pokémon japonais d’un côté, celui des (pseudo) "guerriers" islamistes de l’autre.
  9. Un jeu pour tromper l’ennui, sortir de chez soi, faire un peu de sport… Quand tu habites dans une tour HLM hideuse ou bien tu t’occupes en jouant à Pokemon GO ou bien en bricolant des explosifs à mettre dans ton sac à dos. C’est au choix.
  10. Des « phénomènes » qui sont les bébés d’internet…maîtrise virtuose de la communication, phénomènes de notre monde hyper connecté…ça peut être rigolo dans un cas, affligeant dans l’autre. Le bien contre le mal en fait.

Bref sur ce monde, il y en a ceux qui s’amusent, qui sourient, qui goûtent aux joies de la vie, et puis il y a les autres… Avec leurs cornes sur la tête, qui ne pensent qu’à faire le mal autour d’eux. C’est tout.

 

Après…je reste persuadée que le web reste capable du pire comme du meilleur… ainsi donc devrions-nous peut-être imaginer un système similaire pour localiser et capturer les terroristes. On gagnerait plein de points en leur balançant des tomates dessus par exemple (IRL), ce serait marrant non ? :-)

Écrire commentaire

Commentaires : 0